Les paysages rencontrés...

Nous avons longé Les Dunes de Flandres (Dunkerque – Calais), la Côte d’albâtre (Dieppe – Etretat – Fécamp), la côte de nacre (Honfleur – Cherbourg).

Nous avons beaucoup sillonné toutes ces régions : la Normandie, les îles Anglo-normandes, la Bretagne nord jusqu’à la mythique Pointe du Raz.

Comme Paimpol est notre port d’attache de cœur, nous avons beaucoup exploré les Côtes d’Armor et son bijou : l’île de Bréhat.

Jersey, Guernesey, Serk, Aurigny et Chausey nous ont laissé de très beaux souvenirs.

 

Commence ici le royaume des Îles où les escales sentent (un peu) le dépaysement et les mouillages forains. 

On peut s’aventurer dans les rias (Port la forêt, Pont-Aven, Belon, Doëlan), on va s’amarrer à côté de bateaux dont tout le monde parle (Le Crouesty, La Trinité) et on mouille pour la journée ou quelques jours autour de l’archipel Glénan, Houat ou Hoedic, Groix et bien sûr Belle-île en mer. nous n’oublions pas ce magnifique terrain de jeux que nous offre le Golfe du Morbihan.

Nous entrons dans un nouveau paradis des îles (Noirmoutier, Yeu, Aix, Fort Boyard, Ré,  Oléron). nous avons passé beaucoup de temps aux alentours de La Rochelle, port le plus vaste d’Europe disent-ils) et nous avons navigué une fois depuis Bordeaux.

Les paysages sont magnifiques (Porquerolles, Port-Cros) et surtout toute la Corse. Mais en été la densité des bateaux et des touristes nous a freiné ces dernières années.

C’est une navigation particulière. La côte est difficile à cause des fonds très irréguliers et en mer un très fort trafic de géants des mers en direction d’Anvers, Rotterdam ou Amsterdam. La navigation sur les canaux ou les mers intérieures est plaisante et l’accueil est partout exceptionnel.