Author Archives: guilben

Réinstallation d’une VHF fixe

Nous avions grillé notre VHF fixe il y a plusieurs années. Nous l’avons remplacé par une VHF portable qui nous a toujours donné satisfaction.
Mais la loi nous oblige à partir du 1° janvier 2017 à avoir un VHF fixe si l’on s’éloigne de plus de 6 miles des côtes.

Au salon nautique puis hez un ship, nous avons beaucoup regardé, comparé et nous nous sommes décidé pour un modèle de base, une Navicom RT 551

Trouver un espace pour la fixer n’a pas été une mince affaire puisque nous ne voulions pas la remettre à la place de l’autre (sur le contre-moulage du plafond, au-dessus de la table à carte) à cause d’un poids excessif (1,2 kg).

C’est la dernière solution qui a été retenue.

Il faut également s’intéresser à la nouvelle prise de pont dont le câble ne sera pas soudé, mais vissé. Donc prévoir un petit bosselage dans le contre-moulage près du pied de mât.

 

Il a fallu aussi remettre une prise de pont avec toutes les soudures qui vont avec !


Nous avons même confectionné un bouchon avec pas de vis pour le transport. Il s’agit d’un plastique qui se ramollit à l’eau bouillante. Nous avons quelques minutes pour le travailler en le fixant sur le pas de vis enduit de graisse.

Un test avec le système complet est très positif. 1° appeler le bateau avec la VHF portable. Si tout marche, c’est que le circuit doit être bon, alors on tente une émission depuis le bateau : ça marche ! En effet, si l’antenne ne fonctionne pas, l’émission grille la VHF avec une seule issue : en racheter une autre !

 

Enfin, il a fallu réinstaller l’antenne VHF en tête de mât. Heureusement, à plat près du sol, c’est facile. D’autant que nous avions laissé un un tire-fil dans le conduit du mat en se disant que « au cas où » … Ce qui nous a bien facilité la tâche.

1 = rondelle fendue pour bloquer l’antenne contre l’écrou.

2 = Antenne rangée pour le transport

3 = tige filetée de la girouette

4 = base du feu de mât

5 = platine pour fixer les appareils

Nous avons du changer la platine de sens car, sinon, le fil de la VHF est trop court. Nous n’avons pas oublié de changer la base du feu de mât de sens ! Après vérification qu’aucun instrument n’en gêne un autre nous avons tout remis en place pour le transport.

 

1 = prise de pont, mâle VHF
2 = Capuchon d’étanchéité
3 = pied de mât
4 = câble VHF

 

Il ne nous reste qu’à attendre l’installation du mât (à Granville) pour tester « en vrai » la nouvelle VHF.

 

Salon nautique 2016

invsalon

Rencontre des nouveaux animateurs du chantier Wrighton Aucun bateau d’exposé. Le président de l’association Breizh Biloup Club est présent. Très sympathique, nous échangeons beaucoup sur nos diverses navigations et sur le site.

Abonnements divers Voile magazine : nous optons pour une version couplée avec le numérique Voile & Voiliers = abonnement + batterie de recharge d’iPhone en prime !

Vacation en direct du Vendée globe. François Gabard (sur l’estrade) dialogue avec Paul Meillat (sur son bateau).

iPadNav pas de stand cette année.

Le foil d’un monocoque : impressionnant !

 

À la recherche d’une VHF pour répondre à la réglementation, nous faisons le tour des différents stands. C’est sans doute vers accastillage diffusion que nous nous dirigerons, d’autant qu’un revendeur est présent dans notre région.

 

Beaucoup d’absents par rapport à l’an dernier et une fréquentation bien moyenne pour un premier jour de salon.

 

Salon nautique 2008

saloninvit-74837


C’est le dimanche 7 décembre que nous avons visité le salon.

cimg4943-bd40a
Tara
Amarré derrière le Grand Palais à Paris, une exposition sur ses campagnes et leurs résultats près des pôles.
cimg4949-9b30d
Tara…
… sous la neige à Paris !

Outre le tour général des exposants, nous nous sommes plutôt attardés dans les stands suivants :
Wrighton
Comment assurer une protection efficace du dessous des semelles des quilles ? Il faut mastiquer la semelle, poser une toile de verre et enduire d’antifouling. L’autre solution (très onéreuse) consiste à faire poser des semelles inox.
Comment rendre étanche les vitrages en plexi ? Il faut tout démonter, poser une colle efficace et revisser le tout.
Est-il possible de voir une usure anormale du joint tournant ? A part des poussières de graphite ou des entrées d’eau constatées, il n’y a rien à faire car les joints sont quasi inusables.

cimg4780-eca3c
Biloup
Examen de la protection contre les ancres… et les pontons ?

Garmin
Où en est le portage sur Mac des cartes et logiciels ? Il faut attendre les annonces d’avril et de juin 2009 dans lesquelles la maison mère aux USA va préciser sa politique concernant les GPS, les logiciels et la cartographie.

LED Concept
Nous avons terminé l’équipement du carré en ampoules LED et nous avons acheté des « liseuses » à LED pour la cabine skippeur.

Météo France
Longue discussion avec un prévisionniste pour avoir des précisions sur les offres à venir. Le logiciel gratuit Navimail2 permet de récupérer des fichiers sur les prévisions de vent, de mer et de pluie à J+1, J+… jusqu’à J+5. On paye au poids de données transférées par les fichiers Grib. Le poids dépend bien sûr de l’étendue de la zone demandée et du maillage des indications. Un essai gratuit de deux mois est proposé sur le stand.

SHOM
Repérage puis achat d’une carte marine de notre future zone de navigation aux Antilles.

Vendée Globe
Un petit tour sur le stand où les filles assistent à la vacation de Jean Le Cam et à la conversation en direct avec sa fille. Les navigateurs virtuels de la bande continuent à se tirer la bourre…

Moorings
Visite rapide du stand

Océanis 43
Nous avons visité un bateau équivalent en taille à celui que nous avons loué début février. Comme les emménagements sont différents, nous n’avons pu qu’apprécier la sensation de taille à la barre : prometteur !

cimg4773-05cbb
Océanis 43
Pascal à l’avant

Divers
Nous avons mangé avec François et Serge, deux amis de notre périple Antarctique. Un grand moment de plaisir…
Les filles ont acheté ce qui est absolument indispensable pour naviguer : chaussures, pulls et marinières, polaire…
Rencontre avec des amis qui ont déjà navigué aux Antilles. Ils nous recommandent de faire les courses du bateau à l’arrivée. Faire deux groupes : inventaire du bateau et courses alimentaires.
Beaucoup d’inventeurs géniaux pour nous proposer des clés miracles ou universelles, des objets pour se réchauffer, pour transvaser des liquides, pour plier les vêtements, pour monter au mât, pour… à peu près tout faire… ce que nous faisons déjà depuis de nombreuses années !
Il nous a semblé qu’il y avait moins de monde que d’habitude.

cimg4782-f35f6
Stand des Côtes d’Armor

cimg4765-0a215
Puma

cimg4772-3eeb4
Bostik
Pascal nous montre la largeur de l’arrière

La mise à l’eau

Elle a pris des formes différentes au fil des ans : de la grue pour décharger les péniches à Mâcon au modernes travel lift en passant par des engins plus ou moins surprenants, nous avons toujours été bien servis !

misalo1-0fea1
À Granville
L’ampleur du marnage (7/8 m dans le port) oblige un travel lift sur plan incliné avec l’aide d’un câble.
misalo2-5f9ec
Granville
Descente lente et conduite avec beaucoup d’attention
misalo3-7d073
Nous sommes largués
Mise en route du moteur du bateau, largage des sangles et la croisière peut commencer (enfin presque !)
matage-72a56
Mâtage à Granville
Après la mise à l’eau, on utilise l’aide d’un professionnel pour mâter et surtout, bien régler le gréement.
ouistre1-6-febb6
Ouistreham
Nous avons mis à l’eau 5 fois ici.

Avec une grue, la mise à l’eau se fait simplement, pourvu que le camion soit bien en place. Ce n’est jamais un problème de conduite (les chauffeurs sont des pros !) mais quelquefois, la configuration particulière de certains emplacements oblige à des manoeuvres difficiles.

Ici, à Ouistreham, facile grâce au personnel compétent et à des installations fonctionnelles.

cimg2482-ed7b3 Arrivée sur le quai

CIMG2488-4dc58

CIMG2493-3df6f

CIMG2498-d36f5

CIMG2506-a734eIl est presque à l’eau !

1 2 3 55